Avr

27

Pour un sommeil réparateur suffit-il de compter des moutons?

 
 
00:00 / 8:29
 
1X

Déjà en temps normal les Français disent mal dormir.

Près de 4 personnes sur 10 sont concernées par un trouble du sommeil et 15% d’entre eux se plaignent d’insomnies, d’après l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). Cette situation semble accrue en cette période de pandémie de coronavirus. Un sommeil réparateur nécessite quelques règles à suivre aussi en confinement.

Nous passons en moyenne 25 ans de notre vie à dormir. C’est dire l’importance du sommeil !C’est en effet le moment privilégié pendant lequel les cellules cérébrales « nettoient » le cerveau de tous les déchets et toxines accumulés pendant la journée. 

Sur ce sujet je vous propose ici une étude intéressante publiée par le Dr Mayken Nedergaard et une équipe de chercheurs américains de l’université de Rochester (New-York).

Et pour commencer nous allons lister les choses essentielles, connues de tous, pour avoir un sommeil réparateur même en confinement. Cependant nous avons toujours une bonne raison ou une bonne excuse de ne pas les appliquer… n’est-ce-pas ? confinement ou pas !
L’hygiène du sommeil est avant tout l’hygiène de votre journée.

Mes conseils pour arriver à trouver un sommeil réparateur même en période de confinement.

Revenir ou maintenir les mêmes horaires de lever et de coucher est essentiel. Avec le confinement nos routines ont été totalement chamboulées nuisant grandement à notre horloge biologique. Je ne développerai pas ici mais vous pouvez retrouver des éléments de réflexion dans ce billet.

Garder un rythme régulier, jour après jour y compris le we. Tout comme il est important de maintenir les heures des repas et un bon équilibre alimentaire.

De même, préparez-vous comme si vous deviez sortir.

Si possible garder une activité physique et là il faudra sûrement faire preuve de créativité en ce moment !

S’exposer à la lumière naturelle au moins 15 minutes par jour est garantie de bon équilibre. Alors pourquoi ne pas prendre son café à la fenêtre plutôt que devant votre écran ?

Faire des pauses dans votre travail toutes les 2 h environ pour reprendre de la concentration et de la motivation. Peut-être profitez-en pour passer un appel à un ami ou un proche. Entretenir le lien social est important.

Si le besoin s’en fait sentir faire une sieste dans la journée est salutaire. Cependant celle-ci doit être impérativement de moins de trente minutes et déconseillée après 16h. Pensez à la sieste-flash proposée en sophrologie ! ou bien essayer une visualisation positive comme celle que je vous propose ici pour atténuer les effets du confinement.

Limiter les écrans le soir et éviter les chaînes d’information qui livrent en boucle des nouvelles anxiogènes.

Eviter les repas trop copieux le soir et limiter la consommation du café, de l’alcool, de nicotine et de chocolat.

Autre facteur garant d’un sommeil réparateur y compris en confinement dormir dans une chambre fraîche, pas plus de 19 degrés !

Et penser à garder du temps dans sa journée pour ne rien faire !

Je vous rappelle qu’une bonne respiration permet d’éloigner tensions et stress et que prendre quelques minutes plusieurs fois par jour en vous concentrant sur votre mouvement respiratoire augmentera la qualité de vie de votre journée. Grâce à une journée moins stressée le sommeil n’en sera que plus réparateur même en période de confinement.

Mon petit exercice de sophrologie

Je vous propose dans cet exercice une détente de tout votre corps à pratiquer dans la journée. Le calme reconnecté facilitera le moment venu votre endormissement et un meilleur sommeil.

Cf l’audio en haut de ce billet

Pour maintenir les effets bénéfiques

Pratiquer régulièrement. Cet audio va vous accompagner dans cette expérimentation. Et au fur et à mesure de vos écoutes vous arriverez de plus en plus facilement à relâcher tout le corps pour gagner un sommeil réparateur même en confinement.
Si vous êtes réveillé au milieu de la nuit et avant même qu’une idée prenne toute la place et devienne envahissante revenez à votre respiration, inspirer calmement en gonflant le ventre et expirer longuement par la bouche en creusant le ventre. Imaginez le chemin du souffle. Sentez votre corps de plus en plus lourd, déposé dans votre lit. Avec un peu d’entraînement vous mettrez en place immédiatement votre respiration et vous vous rendormirez très vite !

Saviez-vous que 70% de mes clients, après 3 séances, retrouvent un sommeil satisfaisant ? Aussi n’hésitez pas à me contacter !

Laissez un message